Les 8 avantages de créer un compte auto-entrepreneur

Découvrez le statut d'auto-entrepreneur : simplifié pour créer et gérer une activité commerciale, artisanale ou libérale individuellement, avec des avantages significatifs et des démarches spécifiques à suivre.

Comprendre le statut d'auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur, aussi appelé micro-entrepreneur, offre une grande simplicité de gestion. Il s'adresse à toute personne souhaitant exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, de façon individuelle. 

Ce régime simplifié permet l'immatriculation immédiate de l'activité sur le site de l'Urssaf. Les cotisations sociales sont payées mensuellement ou trimestriellement, sur la base d'un pourcentage du chiffre d'affaires, sans cotisations minimales.

Concernant la gestion bancaire, depuis la loi PACTE de 2019, l'ouverture d'un compte bancaire dédié n'est plus systématique. Elle n'est obligatoire que si le chiffre d'affaires dépasse 10 000 € pendant deux années consécutives. Ce compte séparé facilite le suivi des transactions liées à l'activité de la micro-entreprise.

Les 8 avantages principaux du statut d'auto-entrepreneur

Le statut d'auto-entrepreneur présente plusieurs avantages significatifs :

  1. Simplicité de création : Les démarches administratives pour devenir auto-entrepreneur sont simplifiées, rapides et gratuites, notamment grâce à un guichet unique en ligne.
  2. Régime fiscal avantageux : L'auto-entrepreneur bénéficie d'un régime fiscal simplifié avec la possibilité de payer l'impôt sur le revenu de manière libératoire.
  3. Exonération de certaines charges : L'auto-entrepreneur est exempté de la cotisation foncière des entreprises pendant 3 ans.
  4. Gestion simplifiée : Pas de comptabilité détaillée nécessaire, les charges sociales et l'impôt sur le revenu sont calculés sur le chiffre d'affaires encaissé.
  5. Pas de TVA à facturer : Les auto-entrepreneurs sont exonérés de TVA, ce qui peut être un atout compétitif.
  6. Compte bancaire dédié : L'ouverture d'un compte bancaire professionnel n'est pas obligatoire, mais elle offre des avantages comme une meilleure gestion des transactions professionnelles.
  7. Flexibilité : Ce statut convient parfaitement aux activités à temps partiel ou complémentaires, et il est possible de changer de statut facilement.
  8. Avantages bancaires spécifiques : Certains établissements bancaires offrent des services spécifiques pour les auto-entrepreneurs, comme des autorisations de découvert plus importantes ou des terminaux de paiement.

Démarches pour devenir auto-entrepreneur

Devenir auto-entrepreneur implique plusieurs étapes. D'abord, il faut déterminer le nom de l'entreprise. Ensuite, vous devez vous inscrire en ligne via le guichet unique sur le site formalites.entreprises.gouv.fr ou autoentrepreneur.urssaf.fr pour le libéral.

Si votre activité est réglementée, il y a certaines formalités supplémentaires à accomplir. L'inscription au Registre National des Entreprises (RNE) est également nécessaire, selon le type d'activité.

Une fois ces étapes passées, vous recevrez une notification d’affiliation après 4 à 6 semaines, vous donnant accès à tous les services en ligne de l’Urssaf dédiés aux auto-entrepreneurs.

Si vous êtes déjà travailleur indépendant non-auto-entrepreneur en activité et que vous souhaitez basculer vers le statut auto-entrepreneur, la démarche reste la même avec une déclaration d'activité à effectuer.

Il faut également noter que l'ouverture d'un compte bancaire dédié à votre activité n'est obligatoire que lorsque votre chiffre d’affaires dépasse 10 000 € pendant deux années consécutives.

Enfin, domicilier le siège social et se faire connaître à La Poste sont d'autres étapes à ne pas négliger.

Est-ce que ça vaut le coup d'être auto-entrepreneur ?

Devenir auto-entrepreneur peut être une solution idéale pour ceux qui veulent tester une idée d'entreprise, qui cherchent à compléter leurs revenus ou qui veulent lancer une activité à temps plein. Cependant, ce statut présente aussi des limites à considérer.

D'un côté, la simplicité administrative, la transparence des charges sociales et une fiscalité allégée sont des atouts majeurs. L'absence d'obligation de tenir une comptabilité détaillée et de réaliser un bilan annuel simplifie grandement la gestion de l'entreprise.

D'un autre côté, l'auto-entrepreneur doit faire face à des plafonds de chiffre d’affaires. Au-delà de ces seuils, il perd les avantages du régime et doit basculer vers un autre statut juridique. De plus, l'auto-entrepreneur ne peut pas déduire ses frais professionnels de son chiffre d'affaires, ce qui peut être un inconvénient pour les activités nécessitant des investissements importants.

Il est donc essentiel de peser les avantages et les inconvénients en fonction de votre situation personnelle et de votre projet d'entreprise.

Choisir la meilleure banque pour un auto-entrepreneur

Pour choisir la meilleure banque pour un compte professionnel, plusieurs critères sont à prendre en compte. D'abord, la simplicité d'ouverture du compte. Certaines banques en ligne permettent d'ouvrir un compte en quelques clics sans nécessité de se déplacer. Puis, les frais bancaires : certains établissements proposent des offres spécifiques pour les auto-entrepreneurs avec des tarifs réduits. Ensuite, la qualité du service client est un élément à considérer. Enfin, les services proposés : gestion des factures, des notes de frais, possibilité de prêt, etc. Selon les derniers comparatifs, les banques les plus adaptées aux auto-entrepreneurs sont Qonto, Shine, Axa, Monabanq et Hello Bank.

Pour plus de détails, référez-vous à notre dernier comparatif des meilleurs comptes professionnels.

Gestion du compte auto-entrepreneur et services associés

La gestion du compte d'auto-entrepreneur et les services associés sont essentiels pour un fonctionnement fluide de votre activité. Les services associés varient en fonction des banques mais peuvent inclure :

  • Des assurances (multirisque, responsabilité civile professionnelle, etc.)
  • Des moyens de paiement professionnels (terminal de paiement, chéquier, etc.)
  • Des outils de gestion spécifiques aux auto-entrepreneurs
  • Des solutions pour automatiser la gestion de votre micro-entreprise

Il existe également des plateformes en ligne comme l'Urssaf qui offre un espace personnel dédié pour gérer, modifier ou cesser votre activité en toute simplicité. De plus, si vous rencontrez des difficultés financières, vous pouvez solliciter votre Urssaf afin de demander le report de vos échéances de cotisations.

Il est également possible d'utiliser des logiciels dédiés à la facturation et la gestion commerciale. Ces outils permettent de créer des devis, suivre les règlements, les dépenses et recettes, ce qui facilite grandement la gestion de votre activité.

Déclaration auto-entrepreneur

La déclaration d'activité en tant qu'auto-entrepreneur est une étape indispensable et se fait en ligne sur les sites officiels du gouvernement. Après votre inscription, vous devez opter pour le régime micro-social. Cette option peut être choisie lors de la déclaration d'activité ou dans les trois mois qui suivent. Cette démarche est dématérialisée et nécessite la création d'un compte professionnel sur le site des impôts.

Il est également nécessaire de faire une demande d'un numéro individuel d'identification à la TVA à votre SIE (Services des Impôts des Entreprises).

Pour la déclaration de votre chiffre d'affaires, vous devez vous connecter sur le site de l'URSSAF des auto-entrepreneurs ou sur l'application. Cette déclaration doit être faite en ligne, peu importe votre chiffre d'affaires.

En tant que micro-entrepreneur, vous pouvez choisir d'opter ou non pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu. Cette décision aura un impact sur vos modalités de déclaration et d'imposition.

  • Création du compte professionnel sur le site des impôts
  • Demande d'un numéro individuel d'identification à la TVA
  • Déclaration du chiffre d'affaires en ligne
  • Choix sur le versement libératoire de l'impôt sur le revenu

N'oubliez pas de consulter les fiches pratiques disponibles sur le portail officiel des auto-entrepreneurs pour plus d'informations sur les modalités de déclaration et de gestion de votre auto-entreprise.

Conclusion

En somme, devenir auto-entrepreneur et ouvrir un compte bancaire dédié peut offrir plusieurs bénéfices. Séparation des finances personnelles et professionnelles, facilité de suivi des transactions, accès à des services bancaires adaptés sont autant d'atouts. Toutefois, il est essentiel de bien choisir sa banque en tenant compte des spécificités de son projet et des offres du marché.

En outre, l'usage d'outils de gestion en ligne et de logiciels dédiés peut optimiser le fonctionnement de votre activité. Que ce soit pour la facturation, la gestion commerciale ou le suivi des cotisations, ces solutions peuvent être précieuses.

Il est également important de garder à l'esprit que le statut d'auto-entrepreneur présente des limites, notamment en termes de plafonds de chiffre d'affaires. Chaque projet entrepreneurial étant unique, il convient de peser soigneusement les avantages et inconvénients avant de se lancer.

Besoin d'un

service de création d'entreprise

?

Découvrez notre guide complet et nos meilleurs avis pour vous aider à faire votre choix.

Découvrez nos tops avis pour votre
service de création d'entreprise
>