Fraudes bancaires : les déceler et s'en protéger

Protégez-vous des fraudes bancaires ! Découvrez les types courants, les mesures de prévention et les actions en cas de fraude pour sécuriser votre entreprise.

Comprendre les fraudes bancaires

Les fraudes bancaires sont une menace croissante pour les entreprises, devenant de plus en plus sophistiquées. Elles impliquent des comportements malhonnêtes visant à détourner des fonds ou à manipuler des données financières.

Face à cette menace, il est crucial de comprendre les mécanismes de ces fraudes pour mieux les anticiper et les contrer. Cela passe par une connaissance des différentes formes que ces fraudes peuvent prendre, mais aussi des techniques utilisées par les fraudeurs.

Les fraudes peuvent provenir tant de l'extérieur que de l'intérieur de l'entreprise. Elles peuvent aussi être facilitées par l'utilisation croissante des outils numériques, qui ouvrent de nouvelles possibilités pour les escrocs.

De plus, les fraudes bancaires ne sont pas sans conséquence pour les entreprises. Elles peuvent entraîner des pertes financières importantes, mais aussi porter atteinte à la réputation de l'entreprise et à la confiance de ses clients et partenaires.

Dans ce contexte, il est essentiel pour les entreprises de se doter de mesures de protection efficaces et de mettre en place des contrôles internes pour limiter les risques.

Les types de fraudes bancaires les plus courantes

La fraude à la carte bancaire

La fraude à la carte bancaire en entreprise peut prendre diverses formes. Parmi les plus courantes, on retrouve l'usurpation d'identité, qui consiste en l'utilisation non autorisée d'informations personnelles ou d'identifiants d'entreprise pour effectuer des transactions frauduleuses. Les fraudeurs peuvent également recourir au clonage, ou skimming, qui implique la copie des pistes magnétiques de la carte.

Ces fraudes peuvent être commises via plusieurs techniques. Par exemple, les escrocs peuvent utiliser des emails, des SMS ou des sites Web frauduleux pour inciter les individus à divulguer des informations sensibles comme des identifiants de connexion et des détails de carte bancaire.

Il est également important de noter que la fraude peut avoir lieu même si le détenteur est toujours en possession de sa carte. C'est notamment le cas pour les fraudes commises en ligne.

L'arnaque du faux conseiller bancaire

L'arnaque du faux conseiller bancaire est un type de fraude qui a connu une augmentation significative ces dernières années. Les escrocs se font passer pour des conseillers bancaires et tentent de tromper les employés d'entreprise afin d'obtenir des informations sensibles ou de faire valider des opérations frauduleuses. Cette méthode est souvent utilisée en conjonction avec des techniques de hameçonnage ou phishing.

Les faux conseillers peuvent contacter les victimes par téléphone, email ou SMS. Ils se présentent comme des employés de la banque et indiquent souvent avoir identifié une activité suspecte sur le compte de la victime. Leur objectif est d'obtenir des informations confidentielles comme des codes d'accès ou des données personnelles qui leur permettront d'accéder au compte bancaire de la victime.

Face à cette menace, les entreprises doivent sensibiliser leurs employés aux risques et mettre en place des politiques strictes concernant le partage d'informations confidentielles.

L'usurpation d'identité et le retrait frauduleux

L'usurpation d'identité et le retrait frauduleux sont deux pratiques malheureusement courantes dans les fraudes bancaires. Elles reposent principalement sur l'obtention d'informations personnelles ou bancaires de manière illégale, que ce soit par le biais de techniques de phishing, de piratage informatique ou de vol physique de documents. Une fois ces informations en main, les fraudeurs peuvent se faire passer pour la victime et réaliser des transactions non autorisées, incluant des retraits d'argent.

Il existe différents types d'usurpation d'identité dans le cadre bancaire :

  • Usurpation d'identité pour effectuer des achats en ligne
  • Usurpation d'identité pour réaliser des virements frauduleux
  • Usurpation d'identité pour retirer de l'argent au guichet

Il est crucial de comprendre que la réaction appropriée peut varier en fonction du type d'usurpation.

Le hameçonnage ou phishing

Le hameçonnage, ou phishing, est une technique couramment utilisée par les fraudeurs. Son principe est simple : l'escroc se fait passer pour un tiers de confiance (banque, service public...) afin de soutirer des informations sensibles à la victime. Cela peut se faire via divers supports tels que les emails, les SMS ou encore les appels téléphoniques.

  • L'objectif du fraudeur est généralement d'obtenir des informations personnelles et/ou bancaires. Cela peut inclure des mots de passe, des numéros de carte bancaire, des coordonnées bancaires et autres données sensibles.
  • Le phishing est une technique d'escroquerie très répandue et de plus en plus sophistiquée. Les messages frauduleux peuvent souvent paraître légitimes à première vue, ce qui rend cette technique particulièrement dangereuse.
  • Il existe plusieurs types de phishing. Par exemple, l'hameçonnage bancaire consiste à se faire passer pour une banque afin d'obtenir des informations sur le compte de la victime.
  • Les cybercriminels ne cessent d'innover en matière de techniques de phishing, rendant cette menace de plus en plus complexe à gérer pour les entreprises.

Que faire en cas de fraude à la carte bancaire ?

Faire opposition à la carte

En cas de fraude avérée ou suspectée, la première étape consiste à faire opposition à la carte bancaire concernée. Cette action vise à bloquer toute utilisation ultérieure de la carte pour éviter d'aggraver la situation. Pour ce faire, plusieurs options s'offrent à vous :

  • Contacter directement votre banque. Le numéro à composer est généralement indiqué au dos de votre carte ou sur le site internet de votre banque.
  • Appeler le serveur interbancaire dédié à la mise en opposition de cartes bancaires au 0 892 705 705. Ce service est accessible 24h/24 et 7j/7.

Sachez que certaines banques offrent également la possibilité de faire opposition en ligne via l'espace client. Enfin, notez que cette démarche est irréversible et peut être sujette à des frais, variables selon les établissements bancaires.

Porter plainte auprès des forces de l'ordre

Après avoir fait opposition à votre carte, il est essentiel de porter plainte auprès des forces de l'ordre. Vous pouvez le faire en personne dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie. Il est également possible de déposer une pré-plainte en ligne sur le site officiel de la police ou de la gendarmerie pour gagner du temps.

En portant plainte, vous aidez les forces de l'ordre à identifier et à poursuivre les auteurs de la fraude. Vous devrez fournir tous les détails possibles sur l'incident, y compris quand et comment vous pensez que la fraude a eu lieu. N'oubliez pas de demander un récépissé de votre dépôt de plainte, ce document pourrait vous être demandé ultérieurement par votre banque.

Signaler la fraude via le service Perceval

La plateforme Perceval, mise à disposition par le ministère de l'Intérieur, est un outil essentiel pour signaler une fraude bancaire. Pour utiliser ce service, vous devrez préalablement créer un compte sur le site service-public.fr via FranceConnect.

Préparez les informations suivantes avant de commencer le processus de signalement :

  • Votre carte bancaire
  • Vos relevés d'opérations bancaires litigieuses
  • Le numéro d'opposition fourni par votre banque.

Ensuite, accédez à Perceval via l'onglet "fraude à la carte bancaire" et suivez les instructions pour compléter le signalement. Le processus est simple et ne nécessite pas de compétences techniques particulières.

Rôle et responsabilités des banques face aux fraudes

Le processus de remboursement par la banque

En cas de fraude, le processus de remboursement par la banque est généralement bien défini. D'après la réglementation en vigueur, les banques ont l'obligation de rembourser leurs clients lorsqu'une opération frauduleuse est contestée. Cependant, le délai de remboursement peut varier. Certaines banques peuvent effectuer le remboursement dans un délai d'un jour ouvré après une première analyse de la situation.

Lorsque le client conteste une opération débitée sans autorisation, la banque doit prouver que l'opération a été "authentifiée, dûment enregistrée et comptabilisée et qu'elle n'a pas été affectée par une déficience technique ou autre" pour refuser le remboursement. Dans le cas contraire, le remboursement doit être immédiat.

En cas de refus de remboursement par la banque, il existe des recours possibles. Il est donc essentiel de bien connaître ses droits en tant que victime de fraude bancaire.

L'assurance contre les fraudes bancaires

En matière de protection contre les fraudes bancaires, il existe différents types d'assurances. Ces dernières peuvent être incluses dans vos contrats d'assurances existants ou être souscrites séparément. Parmi les options, on trouve :

  • L'assurance responsabilité civile professionnelle : Elle peut couvrir certaines pertes liées aux fraudes bancaires dans le cadre de votre activité professionnelle.
  • L'assurance multirisque habitation : Certaines de ces assurances incluent des garanties contre les fraudes bancaires.
  • L'assurance spécifique contre la fraude : Plusieurs compagnies d'assurances proposent des contrats spécifiquement dédiés à la protection contre les fraudes bancaires.

Il est essentiel de bien étudier les conditions de ces contrats et de vérifier précisément ce qu'ils couvrent. Notamment, certains pourraient ne pas couvrir les fraudes liées à des négligences de la part de l'assuré (par exemple, un code confidentiel facile à deviner ou qui a été partagé).

Il est aussi important de noter que l'assurance n'exonère pas les entreprises de leur responsabilité en matière de prévention des fraudes. Il convient donc de mettre en place des mesures de protection adéquates en plus de souscrire une assurance.

Fraudes bancaires : prévention et mesures de protection 

Protéger ses coordonnées bancaires

Lorsque vous suspectez une tentative de fraude, plusieurs réflexes sont à adopter pour protéger vos coordonnées bancaires. Il est recommandé de :

  • Ne pas répondre à un message douteux, qu'il soit sous forme de SMS, d'email ou d'appel téléphonique. Les fraudeurs peuvent se faire passer pour votre banque ou un autre organisme de confiance pour vous inciter à partager vos informations bancaires.
  • Ne pas cliquer sur des liens non sollicités ou de sources inconnues. Préférez entrer manuellement l'adresse du site de votre banque dans votre navigateur.

En outre, il est conseillé d'utiliser l'authentification à deux facteurs pour sécuriser vos transactions en ligne. Cette méthode de sécurité nécessite deux types d'informations pour vérifier votre identité, généralement un mot de passe et un code à usage unique envoyé sur votre téléphone mobile.

Les gestes à adopter en cas de doute

En cas de doute sur une transaction ou une communication suspecte, plusieurs gestes peuvent vous aider à sécuriser vos opérations bancaires :

  • Contactez votre banque : En cas de doute sur une opération, n'hésitez pas à contacter votre banque pour obtenir des clarifications. Celle-ci pourra effectuer les vérifications nécessaires.
  • Vérifiez l'identité des tiers : Ne communiquez jamais d'informations confidentielles sans avoir préalablement vérifié l'identité de votre interlocuteur. Cela est particulièrement pertinent lorsqu'il s'agit de courriels ou d'appels téléphoniques non sollicités.
  • Changez vos mots de passe régulièrement : En cas de doute sur la sécurité de vos comptes, changez vos mots de passe et activez l'authentification à deux facteurs si elle est disponible.
  • Restez vigilant face aux mails suspects : Faites attention aux adresses mail pour reconnaître celles qui sont frauduleuses. Ne cliquez pas sur les liens contenus dans des courriels non sollicités et ne téléchargez pas les pièces jointes suspectes.
  • Faites un scan antiviral de vos appareils : En cas de doute, réalisez une analyse antivirale complète de vos appareils pour supprimer les virus qui auraient pu être à l'origine de la fraude à la carte bancaire.

Ces gestes simples peuvent vous aider à minimiser les risques de fraude et à protéger vos données bancaires.

Besoin d'un

compte pro

?

Découvrez notre guide complet et nos meilleurs avis pour vous aider à faire votre choix.

Découvrez nos tops avis pour votre
compte pro
>